Après 37 années au service du développement de notre entreprise coopérative, Dominique Olivier passe le témoin d’un projet entrepreneurial innovant et atypique.
37 années de coopérations et d’innovations au service de notre territoire, de nos adhérents et de notre agriculture.
Souhaitons aussi la bienvenue à Guillaume Dhérissard, notre nouveau directeur qui rejoint avec enthousiasme notre projet collectif !

 » Nous n’héritons pas de la Terre de parents, nous l’empruntons à nos enfants « 

Antoine de St Exépury

Toute l’équipe Fermes de Figeac vous souhaite une belle année 2021, riche en coopérations durables et en énergies solidaires !

Carte de voeux

 

Conjuguer élevage et culture, c’est prendre soin de nos prairies ! En ce moment, nos adhérents apportent le fumier sur leurs terres pour l’enrichir en nutriments.

La résilience des systèmes herbagers en Ségala Limargue est un réel enjeu pour demain : pour comprendre le rôle des prairies, pour anticiper l’impact des changements climatiques sur elles, pour préserver la biodiversité et la qualité de nos paysages… C’est en lien avec la société civile que nous souhaitons expérimenter des actions innovantes en phase avec les enjeux des décennies à venir dans le cadre du projet HERBALOGUE.

De dossier déposé par Fermes de Figeac a été retenu par l’ANCT ( Agence Nationale de la Cohésion des Territoires) et la DRAAF Auvergne Rhône Alpes. En partenariat avec la plateforme Agro-Environnementale de Toulouse Auzeville, le GIEE AGRO’SELI et l’UMR des Territoires, nous souhaitons mettre en place des actions sur notre territoire pour agir sur la préservation de l’herbe tout en répondant à des objectifs de développement durables :

  • Économiques : repenser la place de l’herbe face au accidents climatiques à venir (allongement des rotation, place des légumineuses, gestion des reports de stocks fourragers, réduction du nombre d’animaux sur le Ségala),
  • Sociaux et sociétaux : comprendre ce qui est perçu par le grand public pour définir en commun l’acceptabilité des innovations en agroécologie et en gestion des espaces (architecture paysagère)
  • Environnementaux : développer et faire connaitre les actions vertueuses que le réseau des fermes du GIEE est en capacité de mettre en œuvre (continuité écologique, période de fauche respectueuses des périodes de nidification, réduction des risques d’érosion, réduction d’usage des phytos).

 *Appel à projet financé par la DRAAF Auvergne Rhône Alpes

 

Contact: Charlotte BROUSSE / charlotte.brousse@fermesdefigeac.coop / 05.65.40.82.71

 

Les troupeaux vont bientôt rentrer dans les étables après des semaines passées à pâturer dans les prairies et à entretenir les paysages du Ségala Limargue ! Cela implique un changement d’alimentation pour les bêtes. : elles vont passer de l’herbe aux fourrages ! Les vaches allaitantes par exemple, en pleine période de vêlage, ont davantage de besoins nutritionnels pour pouvoir nourrir leurs veaux. C’est pourquoi leurs rations fourragères (foin, ensilage de maïs, ensilage d’herbe ou paille) sont complétées par les céréales produites par les agriculteurs sur leurs exploitations (maïs, orge, triticale, blé…)

Et ça tombe bien ! Car l’épisode de sécheresse 2020 aura impacté la production de fourrages sur le territoire. Cette autonomie alimentaire est une force pour nos adhérents : elle leur permet d’avoir un système fourrager plus robuste et d’assurer la qualité de l’alimentation des troupeaux avec plus d’indépendance.

Pour rester vivante et créatrice de valeur ajoutée, l’agriculture du Ségala Limargue doit répondre à de nombreux défis économiques et sociaux. Elle doit se réinventer sans cesse pour s’adapter de plus en plus rapidement aux évolutions de notre société. Nous, coopérateurs, sommes convaincus que les valeurs ajoutées qui façonneront le territoire de demain sont celles liées aux biens communs historiques, paysager et foncier. Et que les agriculteurs qui le font vivre sont et seront les acteurs de cette richesse.

C’est pourquoi nous avons souhaité inviter différents acteurs du territoire à participer à une journée d’échange pour identifier collectivement de nouveaux vecteurs de développement. Qu’est ce qui fera notre identité demain, celle de notre territoire ? Des produits alimentaires, notre savoir-vivre, l’énergie que l’on produit, notre biodiversité, nos élevages, notre patrimoine bâti, nos savoir-faire…  Ces marqueurs existent-ils déjà? Les avons-nous perdus? Ou devons-nous les inventer? La question est de savoir quelles sont ou seront les pépites qui donnent à notre territoire toute sa valeur.

Cette journée était organisée dans le cadre du programme RÉActeurs*, dans lequel Fermes de Figeac s’investit avec trois autres territoires du Massif Central, le Parc Naturel Régional du Morvan (58), Syndicat Mixte Est Creuse. Développement (23) et la Communauté de Communes du Haut Allier (48).

Et si notre paysage était source d’inspiration pour identifier les marqueurs de notre territoire ?

Le temps d’une journée, nos adhérents ont partagé les particularités de notre paysage agricole, accompagnés par AgroParisTech Clermont Ferrand et avec les regards croisés de partenaires, citoyens, consommateurs, collectivités… Autour de 3 ateliers sur le terrain, ils ont pu réagir face aux réalités agricoles et paysagères de notre territoire, en dessinant parfois ce qui les interpellait le plus. Les informations récoltées lors de cette journée permettront d’alimenter le travail collectif du programme RÉActeurs et de mettre en perspective les marqueurs de notre territoire.

Ce programme s’inscrit sur deux ans, avec un travail collectif abordé sous différents angles :

  • L’Agroécologie, la gestion de la biodiversité et du paysage,
  • Les produits dont nous sommes fiers pour une agriculture de qualité,
  • L’installation de nouveaux actifs,
  • La valorisation des ressources locales pour compléter et sécuriser le revenu des actifs agricoles,
  • Devenir de plus en plus légitime dans la production d’énergie verte,
  • Participer au bien-vivre ensemble en restant connecté avec les habitants du territoire.

*RÉorienter, réinventer, relier l’agriculture pour les territoires et les Acteurs.

Le sol est réchauffé, il a plu davantage, les adventices sont en fin de cycle… Toutes les conditions sont réunies pour favoriser l’implantation des prairies chez nos adhérents ! Cela fait deux années de suite que la sécheresse impacte les terres dès le printemps. Dans ces conditions, difficile pour nos adhérents de maintenir les stocks de foin, d’ensilage et de maïs nécessaires à l’alimentation de leurs troupeaux. Il faut anticiper les semis de fourragères dès cet automne pour reconstituer les stocks. Nos adhérents sèment les prairies en ce moment avec Trèfle, Dactyle, Ray-grass, Fétuque et Luzerne.

Pour réussir l’implantation des prairies sur le Ségala Limargue et assurer leur productivité et leur pérennité, nos adhérents fertilisent les sols qui sont souvent épuisés en phosphore et en potasse. Le phosphore est indispensable pour le développement des racines et donc pour la réussite de l’implantation. La potasse permet la résistance au froid et au sec assurant ainsi la pérennité des prairies. De plus, ils agissent tous les deux en synergie avec l’azote pour le bon développement des plantes.

L’équipe des techniciens agricoles de la coopérative accompagne les adhérents dans la réalisation de leur itinéraire cultural. Dans le cadre de notre stratégie « Achats Responsables », toutes nos variétés sont inscrites au catalogue Français (à l’exception de Forum, inscrit au catalogue Européen). D’autres variétés comme le Pois, la Vesce, le Moha, le Millet, la Moutarde, l’Avoine, le Seigle, la Fléole, le Lotier et la Féverole Phacélie sont également semées chez nos adhérents.

Une gamme spécifique de variétés adaptées à l’agriculture biologique est disponible sur commande. N’hésitez pas à demander la liste des variétés et les caractéristiques à Charlotte BROUSSE au 06.78.95.11.64

Alors que 2019 aura été une année record avec 5000 tonnes de céréales collectées, la collecte des céréales bat son plein en ce moment chez nos adhérents ! Le blé, l’orge et le triticale serviront à préparer l’aliment pour leurs animaux tout au long de l’année.
Depuis 1996, Fermes de Figeac mutualise la collecte des céréales pour ses adhérents. A l’époque des premiers silos sur le site de Latronquière, la collecte était réalisée par un moulin mobile. C’est en 2000 que l’atelier collectif de mélange est créé : un outil mutualisé qui apporte une réelle plus-value aux adhérents dans la gestion de l’alimentation de leurs animaux. Le site fête ses 20 ans cette année !

Ce service de proximité à la carte permet à la fois :

  • D’avoir un stockage mutualisé permettant de développer la sole céréales sur le territoire et ainsi d’être un territoire autonome en céréales aujourd’hui,
  • D’avoir une meilleure gestion de la qualité et du stockage des céréales,
  • De réintégrer la céréale dans l’aliment à destination des troupeaux,
  • Tendre vers l’autonomie en paille.

L’atelier de mélange est en mesure d’analyser toutes les matières premières entrant sur l’unité en temps réel. Un contrôle au déchargement et un enregistrement qui permet de garantir leur traçabilité et le respect des engagements avec nos fournisseurs et nos adhérents. Stocker et conserver les céréales pour nos adhérents leur libère du temps et leur donne la possibilité de varier l’alimentation de leurs troupeaux en utilisant d’autres céréales.

Ce service « à la carte » répond précisément aux besoins de chacun de nos adhérents avec des mélanges préparés en fonction de la qualité de leurs fourrages et des besoins pour le troupeau. Une réelle plus-value avec la complémentation protéique, énergétique et minérale voire même nutritionnelle qui nécessite moins de manipulation pour l’éleveur. Le contrat « matières premières garanties à la baisse » permet, dans des contextes économiques tendus, de passer le cap difficile des prix élevés.

Contact : Atelier de mélange de Latronquière – 05.65.40.24.84

Bravo et merci à toutes les équipes mobilisées sur le terrain qui, sans relâche pendant cette période si particulière, ont continué à apporter les services de proximité à nos agriculteurs, aux consommateurs, et ce dans le respect de règles sanitaires inédites.
Une solidarité territoriale pleine de ressources et une coopération plus que jamais garante d’une ruralité vivante !

Nos magasins et dépôts agricoles de proximité vous accueillent désormais à leurs horaires habituels. Les équipes administratives et le Service Énergie de la Coopérative reprennent également leurs activités normalement !

Heureux de vous retrouver !