Développer la production de plaquettes bois Made in Aynac pour accompagner les chaufferies bois de la SCIC BEL.

La SCIC BELSociété Coopérative d’Intérêt Collectif Bois Énergie Lot – porte plusieurs projets de chaufferies bois déchiqueté sur le territoire. La scierie d’Aynac, productrice de plaquettes et partenaire la SCIC BEL, l’accompagne dans la réflexion pour l’approvisionnement des futures chaufferies en plaquettes. Pour ce faire, une journée d’étude était organisée le 26 avril dernier par les différents intervenants de la filière (service énergie, appro, scierie, logistique). Livraison, contrôle qualité, transport, circuits de proximité, organisation, broyage, déchiquetage, stockage, séchage … Autant de sujets abordés avec des professionnels de la filière bois sur d’autres territoires :

  • L’Association Bois Énergie 15 dans le Cantal : rencontre avec le Président Maxime Bonhomme à Arpajon sur Cère, du groupement de scieurs qui approvisionne les chaufferies du département en plaquettes bois,
  • ERE43 à Yssingueaux en Haute-Loire : un modèle économique vertueux en matière de filière locale bois énergie, présentation d’un prototype de benne à vis pour le transport des plaquettes bois,
  • 3 Bois à Varennes sur Allier dans l’Allier : une fabrication industrielle de granulés de bois à partir de plaquettes avec une filière d’approvisionnement impliquant directement les forestiers locaux.

8 projets de chaufferies bois sont actuellement accompagnés et développés par le Service Énergie de la coopérative dans le cadre de l’appel à projet régional ADEME « Contrat de Développement Patrimonial des Énergies Renouvelables Thermiques ». Une chaudière bois est déjà installée à l’ESAT du Pech de Gourbière à Rocamadour, qui justifie l’intérêt d’une telle démarche mutualisée.

La Luzette : un projet de territoire identifié « expérience unique »

En 2016, Marie Bové lançait le Fond de de Dotation Valorem « Watt for Change » afin de promouvoir les énergies vertes dans les zones non-interconnectées. Un organisme d’intérêt général qui agit pour la protection de l’environnement et lutte contre la pauvreté partout dans le monde en soutenant des projets associatifs, véritables leviers sociaux sur les territoires. Avec la Fondation pour la Nature et l’Homme, un partenariat est né pour sensibiliser le plus largement possible aux initiatives environnementales en France comme à l’international pour engager la transition écologique de nos société et rendre chaque citoyen acteur.

Depuis le mois de mars dans le cadre de la loi Transition Énergétique, un débat public s’est engagé pour revoir la Programmation pluriannuelle de l’Énergie – PPE – pour la période 2019-2023. Associations, collectivités, entreprises, artisans, agriculteurs, experts ou simples citoyens… : tous les acteurs sont concernés. Des rencontres auront notamment lieu dans les territoires où les enjeux énergétiques sont particulièrement importants. Comme sur le Parc de La Luzette !

Identifié « expérience unique », la Parc éolien a piqué la curiosité de Marie Bové et Audrey Pulvar pour la Fondation pour la Nature et l’Homme ! Christian Vermeil, agriculteur à Labastide du Haut Mont et actionnaire du parc éolien de La Luzette les accueillait sur son exploitation avec notre président Pierre Lafragette pour leur parler du modèle participatif et citoyen privilégié lors de la construction du parc éolien. Un projet de territoire identifié  pour préparer la feuille de route nationale énergies 2019-2023.

Accueillis « Chez nos producteurs »!

Producteurs et passionnés! Christophe Ratz (Brasserie Ratz à Lalbenque) et Louis Delfour (Biscuiterie Mas de Saboth à Vers) ont ouvert les portes de leur savoir-faire à l’occasion de notre première Journée « Chez nos Producteurs ». Curieux de connaître les secrets des produits que nos magasins distribuent chaque jour, consommateurs et salariés de la coopérative sont allés à leur rencontre.

Fils d’agriculteur, Christophe Ratz entame sa fabuleuse aventure de brasseur en 1996. La Belgique, l’Angleterre… il visite l’Europe des brasseurs pour se former avant de s’installer sur l’exploitation agricole familiale  pour expérimenter ses premières recettes.  En 2001, au coeur de Quercy, il brasse ses premières bières d’Olt blonde, ambrée et blanche. Il travaille sans relâche à l’amélioration de la qualité de ses produits et innove pour élargir sa gamme. La nouvelle brasserie ouvre ses portes à Lalbenque en 2011 et permet aujourd’hui de découvrir tous els secrets du brassage.


La biscuiterie Mas de Saboth  est une affaire de famille. Depuis quatre générations, la famille Delfour perpétue le secret de ses recettes de biscuits sur les hauteurs de Vers. Un paysage à vous couper le souffle! Louis Delfour, dernier du nom, poursuit l’activité créée en 1920 par son arrière grand-père. Une histoire liée à un produit: la « Maryleine », que la biscuiterie valorise à travers plusieurs recettes et dont l’histoire vous est racontée dans le musée accolé à l’atelier de production. Plus de 35  spécialités régionales font aujourd’hui la renommé de la biscuiterie en Occitanie.

Merci à eux pour leur accueil et aux participants à cette journée qui nous ont fait confiance !

 

En marche vers …. L’Agroécologie

La région Occitanie dispose d’une plateforme dédiée à l’Agroécologie sur le site web du Lycée Agricole de Toulouse Auzeville. Ce lieu d’expérimentation unique en France a pour finalité de tester toutes les voies menant à une réduction des impacts environnementaux des productions agricoles. Sont particulièrement testés des solutions de réduction d’usage des produits phytosanitaires, de modulation de doses, d’assolements pluriannuels sans phytos et d’activation de la fertilité des sols.

A l’issue d’une prise de contact rapide et efficace, nous avons décidé  de participer à cette nouvelle aventure pleine de promesses.

Pour la campagne 2018 seront testées les quatre thématiques suivantes :

  • Amélioration du taux de protéines des ensilages de maïs : intégration de biostimulants,
  • Taupins maïs : quelles solutions sans traitement insecticide des semences (répulsif, confusion sexuelle à base de phéromones, fertilisation starter),
  • Maïs et semis simplifiés : travail du sol en bande de semis, réduction de 75 % de la surface désherbée,
  • Couverts végétaux : intégration d’une interculture dans la rotation maïs : l’objectif est d’évaluer la dynamique des couverts et de définir un mode de valorisation de la biomasse.

Les travaux engagés cette année permettront d’identifier les problématiques et d’affiner les pistes de travail futures autour des enjeux de production et d’autonomie alimentaire.

En complément de travaux sur les couverts végétaux, les réflexions sur la fertilité des sols pourront s’étendre sur d’autres travaux : qualité de la matière organique (mobile et humus), vitesse de dégradation du carbone, minéralisation et vitesse de libération de l’azote. Un rapprochement avec l’université Agroscope Changins (Suisse) pourrait être envisagé sur cette thématique (collaboration sur l’utilisation d’outils existants : Automatic Nitrate Monitoring).

Les éleveurs primés à la 21ème Foire de Lavitarelle

Chaque année, la Foire primée de Lavitarelle réunit les éleveurs de bovins gras du Quercy – génisse, vache, bœuf – à Montet et Bouxal (46). La 21ème édition a eu lieu vendredi 9 mars et a récompensé nombreux de nos adhérents. Bravo à eux! Organisée par Elvea Sud Massif Central (éleveurs et acheteurs associés) et le Comité des Foires de la commune de Montet et Bouxal, l’événement met en lumière la filière bovine, véritable garante d’une agriculture vivante et d’une alimentation de qualité sur le territoire.

Pour valoriser la viande de nos éleveurs, Fermes de Figeac  achète des vaches pimées à cette occasion: vous retrouverez ainsi à la Boucherie des éleveurs les vaches Aubrac de Vincent Bessières (Saint Jean Mirabel) et génisse croisée de Vincent Paramelle (Linac).

EMPREINTES : transmettre et apprendre ensemble !

Parce que nous voulons un territoire vivant et attractif, nous nous engageons auprès de l’APPMA de Figeac et de 22 acteurs locaux via notre programme de mécénat Empreintes.

L’Association pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique – APPMA – accueillait petits et grands ce week-end pour une après-midi découverte et un atelier pêche à la pisciculture du Colombier – Linac (46). Sébastien Dalos, responsable du site et Michel Glaude, Président de la Fédération de pêche de Figeac, excellents pédagogues, ont su communiquer leur passion de l’élevage et de la pêche!

Une sensibilisation au milieu aquatique que mène l’APPMA pour préserver les milieux naturels et assurer un  développement durable des espèces.

Éducation, transmission, culture et identité territoriale !

 

Entretien avec Jean-Louis RASTOIN

Les nouvelles révolutions des systèmes alimentaires étaient au cœur des débats lors de notre Assemblée Générale le mois dernier.  Valorisation des produits non alimentaires (biomasse, agro-ressources…), proximité, réseaux, gouvernance, innovations dans les filière, les services … Les SAT – Systèmes Alimentaires Territoriaux – apparaissent aujourd’hui comme des scénarios alternatifs au modèle globalisé.

Notre invité Jean-Louis RASTOIN, professeur émérite à Supagro Montpellier et fondateur de la Chaire UNESCO en Alimentations du monde s’est prêté au jeu des questions réponses sur le sujet :

Comment répondre aux défis alimentaires du 21ème siècle ?

Qui seront les agriculteurs de demain?

Qu’est ce que la sécurité alimentaire?

Et Fermes de Figeac dans ce nouveau modèle?

AQS et Capel Équipements deviennent Cap AQS !

Le nouveau pôle machinisme agroéquipement Cap AQS représente depuis le 1er janvier 2018 40 salariés sur 7 sites pour un CA de 7 millions d’euros. C’est pour simplifier leur fonctionnement et être plus lisibles pour leurs partenaires et leurs clients que les coopératives CAPEL et Fermes de Figeac s’associent.

Depuis 20 ans, elles travaillent en partenariat pour assurer un service de proximité à l’ensemble des coopérateurs et clients. Pour ce faire, elles ont mutualisé leurs moyens à travers deux sociétés, Capel Équipements et Agri Quercy Service, qui se répartissaient jusqu’ici la gestion des activités d’entretien des matériels agricoles sur l’ensemble de notre département:

Agri Quercy Services:

  • ateliers de mécanique agricole à Lacapelle, Labastide Murat, Saint Cyprien, Sousceyrac et Vayrac,
  • Achat et vente de pièces détachées et accessoires,
  • Montage et installation des équipements d’élevage,
  • Préparation et SAV des tracteurs vendus par CAPEL

CAPEL Équipements:

  • Gestion comerciale du matériel agricole, agraire, tracteurs, élevage, serres, tunnels et bâtiments,
  • Gestion de la distribution et installation de l’irrigation.

 

Assemblée générale 2017

Notre assemblée générale se tenait jeudi 21 décembre à la salle des fêtes de Bagnac. L’occasion bien sûr de faire le point sur l’exercice écoulé mais aussi de prendre un peu de hauteur avec notre invité Jean-Louis RASTOIN, professeur émérite à Montpellier SupAgro et fondateur de la Chaire UNESCO en Alimentations du monde.

Les nouvelles révolutions des systèmes alimentaires étaient au cœur de son intervention:  valorisation des produits non alimentaires (biomasse, agro-ressources…), proximité, réseaux, gouvernance, innovations dans les filière, les services … Les SAT – Systèmes Alimentaires Territoriaux – apparaissent aujourd’hui comme des scénarios alternatifs au modèle globalisé

Rester un territoire de projets !

Plus que jamais ancrée à son territoire, notre coopérative continue à innover en matière de nouvelles productions agricoles (maraîchage, plantes médicinales, châtaignes…), d’énergie renouvelables, notamment avec le projet Figeac ENR et la filière bois local, de qualité alimentaire et d’organisation. La mise en place du des groupes de travail « cap Transition » début décembre lance le grand chantier d’un nouveau modèle organisationnel à l’horizon 2020.

Merci à Fausto Araqué, maire de Bagnac, pour son accueil, à Jean-Louis Rastoin pour son intervention ainsi qu’à l’ensemble des adhérents, salariés et partenaires qui ont répondu présent à notre invitation!

Le gouvernement se déplace dans le Lot…et à la Coop!

Nous recevions ce vendredi  une délégation du cabinet du premier ministre Édouard Philippe. Identifiée comme entreprise innovante, ses conseillers ont souhaité rencontrer notre coopérative pour aborder plusieurs sujets :

  • L’ agro écologie : elle fait partie des alternatives incontournables pour préserver notre territoire vivant demain.
  • La transmission/installation des exploitations agricoles : 60% de nos adhérents  se situent dans une tranche d’âge de 50 à 65 ans et se préoccupent évidemment de l’avenir de leur métier, de leur exploitation et de sa transmission. L’ enjeu pour l’avenir de notre agriculture est d’installer des entrepreneurs qui viennent de l’extérieur. Le portage du foncier se trouve être un frein considérable.
  • Les circuits de proximité alimentaires, énergies, investissements, bois d’oeuvre … Pour nous, coopérateurs, raisonner en circuits courts va bien au-delà de l’alimentation. Notre ambition est de promouvoir un développement responsable basé sur la valorisation des ressources locales, la création de valeur et la recherche de coopérations nouvelles.
  • Les énergies renouvelables développées sur le territoire : photovoltaïque, éolien, bois local… En s’engageant dans un développement territorial transversal, en associant des innovations organisationnelles aux innovations technologiques des ENR, notre coopérative porte des projets pionniers, créateurs d’emplois locaux pour permettre à notre territoire de rester attractif demain.

Notre coopérative agricole est une fabrique de territoire. Depuis plus de 30 ans, nous avons fait le choix de créer des synergies entre les logiques verticales des filières et les dynamiques horizontales du territoire.
Une volonté : diversifier les revenus des agriculteurs et préserver la valeur ajoutée sur le territoire!