Pour lutter contre l’acidification du sol et réguler son pH (potentiel hydrogène), l’apport en chaux est indispensable! Le calcaire broyé ou concassé est utilisé dans le chaulage d’entretien. Un sol est dit acide lorsque son pH est inférieur à 6,5. L’acidification résulte notamment de l’usage de certains engrais azotés, mais aussi des rejets de produits acides par les racines des plantes et de la minéralisation de la matière organique.

Une fois par an sur leurs parcelles, nos adhérents pratiquent du chaulage qui permet par ailleurs de restaurer, voire d’augmenter, la capacité du sol à retenir les éléments nutritifs comme le calcium, le magnésium et le potassium. La CUMA Lot Environnement apporte ce service aux adhérents à la coopérative.

Le chaulage a un autre rôle: améliorer la structure du sol. Sa structure reste plus stable même après de fortes pluies et permet un meilleur enracinement.

Que se soit en conventionnel ou en BIO, tous nos adhérents peuvent avoir recourt à cette pratique. Dès les premiers rayons de soleil, il faut agir !

CUMA Lot Environnement : 05.65.40.82.71

Depuis longtemps, Fermes de Figeac s’attache à proposer des produits qui correspondent à ses engagements de traçabilité et de qualité. Cette volonté s’affiche aujourd’hui sous la marque « Savoir-faire Fermes de Figeac » ! Une nouvelle identité porteuse de sens pour des produits fabriqués par nos soins et qui valorisent le travail des éleveurs.

Sous cette nouvelle marque s’inscrit une gamme de produits 100% locale de salaisons et charcuterie. Depuis 2018, notre coopérative oeuvre à la mise en place d’une boucle solidaire afin de mieux valoriser les porcs fermiers. Nés au Lycée la Vinadie à Figeac, élevés sur paille puis en plein air à la Ferme la Borie d’Imbert à Rocamadour, ils sont ensuite transformés par nos bouchers dans l’atelier collectif de transformation de Saint-Céré. Maintien des outils de transformation (abattoir et salle de découpe collective), mutualisation et partage des compétences… c’est un véritable projet de territoire inédit !

Découvrez notre gamme de salaisons et charcuteries dans un recueil de « Morceaux choisis » en cliquant ici !

 » Depuis septembre 2009, je suis chef boucher à la Boucherie des éleveurs. J’ai travaillé dans toutes les boucheries de la coopérative et plus particulièrement à celle de Sousceyrac. Lorsque nous avons souhaité développer des salaisons et charcuteries fabriquées par nos soins, j’ai intégré l’atelier collectif de transformation à Saint-Céré.

Ce nouveau projet innovant, en partenariat avec des éleveurs locaux donne tout son sens à mon métier. Ainsi, depuis quelques mois, avec l’aide de mon collègue Jérémie, nous avons mis au point nos recettes, les avons testées, goûtées et sommes fiers aujourd’hui de proposer des produits 100% locaux.« 

José Martin, chef boucher.

 » La véritable richesse d’une planète est dans ses paysages, dans le rôle que nous jouons dans cette source primordiale de civilisation : l’agriculture. » Franck Herbert.

Toute l’équipe de la Coopérative Fermes de Figeac vous souhaite une année 2020 faite de coopérations inspirantes !

Fermes de Figeac tenait ses assemblées générales ordinaire et extraordinaire lundi 9 décembre à Labathude. Plus de 80 adhérents, salariés et partenaires ont répondu présent pour dresser un bilan de l’activité annuelle et participer aux débats autour d’une table ronde sur le thème « Écouter et coopérer sur notre territoire pour répondre aux attentes de la société ».

Retour en chiffres sur l’année écoulée

Dominique Olivier, directeur de Fermes de Figeac a présenté le rapport d’activités 2018-2019. Avec un chiffre d’affaire de 20 millions d’euros, la coopérative équilibre son budget et continue à diversifier ses activités à travers ses filiales matériaux, jardinerie, services aux agriculteurs, restauration et énergies renouvelables. L’approvisionnement agricole, activité majeure de la structure à 43%, a connu une collecte céréales record : 5000 tonnes collectées cette année ! L’activité produits régionaux continue à progresser et représente aujourd’hui 29% du CA, grâce notamment aux rayons à la coupe (boucherie, charcuterie, fromages…). Fermes de Figeac compte aujourd’hui 198 salariés et continue à favoriser les partenariats pour développer des activités créatrices de valeur ajoutée pour le territoire.

Regards croisés et perspectives

Par Pierre Lafragette, agriculteur à Viazac et Président de Fermes de Figeac :

« Notre activité approvisionnement agricole historique maintient une proximité de services et de conseil. L’intérêt à l’avenir est de mutualiser le rôle des techniciens agricoles en intégrant les réseaux sur notre territoire d’action et en favorisant les dynamiques de groupe. La place de la distribution est importante. Les partenariats territoriaux qui se tissent dans le temps avec les consommateurs favorisent un lien particulier avec nos magasins. Cette relation privilégiée tient notamment à l’origine et à la qualité des produits que nos équipes savent transmettre. Le service et la proximité apportés par nos filiales s’inscrivent en totale complémentarité avec les activités Fermes de Figeac. C’est dans une logique de coopération entre filières que nous souhaitons avancer, notamment sur les activités bois énergie et les services aux agriculteurs. La prise en compte de notre empreinte environnementale est primordiale aujourd’hui. Le travail des sols et les énergies renouvelables sont de véritables leviers pour l’avenir. Quant à notre nouveau statut juridique, il conforte nos valeurs, notre ancrage, notre ouverture au territoire et à ses acteurs. »

Aujourd’hui plus que jamais, les agriculteurs sont montrés du doigt dans leurs pratiques. Une souffrance que nous, coopérateurs, ne pouvons accepter. Le territoire doit rester un socle commun avec des espaces de parole et d’ouverture à tous.

« Depuis 2 ans, nous travaillons pour faire évoluer nos statuts. Une première en France. Nous sommes engagés dans le développement de projets de territoires pour redonner du SENS à notre agriculture. Les attentes sociétales sont aujourd’hui étroitement liées à une alimentation de qualité, au défi des énergies renouvelables, au réchauffement climatique. Et si ces deux derniers enjeux devenaient prioritaires ? »

Dominique Olivier, directeur de Fermes de Figeac

Table ronde

« Vous avez de la chance car ici vos fermes ont une âme ! »

François Léger, enseignant chercheur à AgroParisTech était venu il y a quelques semaines auditer le territoire avec ses étudiants. A la rencontre des acteurs du monde agricole mais aussi d’entreprises ou de citoyens, ils ont mené 67 entretiens et poser un constat : celui d’une agriculture conforme à l’imaginaire des citoyens et raisonnable en Ségala. D’un métier difficile et respectable, avec de moins en moins d’agriculteurs et moins en phase avec les attentes des consommateurs. D’une incompréhension des agriculteurs face à ces changements profonds de consommation.

Nos adhérents témoignent

Autour de la table ronde animée par notre président Pierre Lafragette, des agriculteurs ont partagé leur vision sur l’agriculture aujourd’hui :

  • Éric Amadieu, éleveur de bovins à Gorses : « Le modèle individuel, surtout en élevage est terminé. C’est trop de contraintes. On est producteurs de viande en GAEC. C’est une organisation qui nous permet d’avoir une vie sociale à côté. On a choisi de se diversifier dans les énergies renouvelables pour améliorer notre empreinte environnementale, dans le photovoltaïque et la méthanisation en petits projets collectifs. »
  • Fabien Cadiergues, éleveur de bovins à Anglars : « Je suis en GAEC avec mes parents qui vont bientôt prendre la retraite. Il va falloir repenser ce système familial pour devenir plus autonome, en diminuant le nombre de bêtes. C’est très difficile de na pas être pessimiste dans le contexte actuel. Chaque fois qu’on met la radio ou la télé, on met à mal les agriculteurs. Mais nous avons un atout : notre territoire, producteur d’herbe, sur lequel on doit capitaliser pour développer l’attractivité de notre métier. »
  • Serge Moulène, installé en bovin, porc fermier et céréales au Bourg : « En BIO depuis 1992, je suis en GAEC avec trois associés et nous allons transmettre la ferme dans les mois qui viennent. Six jeunes vont s’installer. On a pris le temps de poser le projet ensemble autour de trois valeurs essentielles : le respect du vivant, un projet collectif et une dynamique d’entreprise commune. Les intentions partagées sont primordiales pour la réussite en collectif. »

« On a oublié la fonction essentielle des agriculteurs. Celle de rattacher tous les vivants au vivant. »

François Léger, enseignant chercheur à AgroParisTech

Pour redonner du sens à notre agriculture, le lien aux autres est essentiel. Le lien au vivant. A tous les vivants. Le dialogue et la confiance sont indispensables. En réinvestissant les filières de manière collective et individuelle, en écoutant pour être compris, en favorisant les espaces de dialogue, en tissant de nouvelles alliances, nous éviterons que naissent des inquiétudes infondées.

Affirmer notre ancrage au territoire dans nos statuts

Le passage de SICA à celui de SAS de l’Économie Sociale et Solidaire était un temps fort de cette assemblée générale 2019. Ferme de Figeac évolue vers le statut SAS à capital variable de l’Économie Sociale et Solidaire réaffirme ses principes coopératifs dans sa nouvelle gouvernance : 1 homme/1 voix, un ancrage au territoire prépondérant, une mise en réserve de la majorité du résultat, une disparité des rémunérations salariales maîtrisée… Concrètement, ce nouveau statut offre un fonctionnement en collèges :

  • Un collège agriculteurs majoritaire dans la prise de décision,
  • Un collège salariés et filiales,

A terme, ce statut permettra d’ouvrir le capital à d’autres acteurs du territoire avec d’autres collèges.

Témoignages

« Dans ce passage de SICA à SAS de l’Économie Sociale et Solidaire, la volonté était de conserver l’esprit coopératif dans lequel Fermes de Figeac a grandit tout en répondant aux attentes de toutes les activités. »

Christophe Albouy, Cabinet Albouy Associés à Rodez

« La démocratie, la gouvernance, l’ancrage au territoire, l’affectation du résultat… Toutes les dimensions qui font l’ADN de Fermes de Figeac sont inscrites dans cette nouvelle forme de société. »

Maître Rocher, avocat à Clermont-Ferrand.

La Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole – CUMA Lot Environnement a été créée par Fermes de Figeac en 2002 pour apporter des prestations de services complètes aux agriculteurs lotois. Ces prestations ne rentrent pas en concurrence avec les CUMA communales. Elles sont réalisées avec du matériel innovant dans le but d’améliorer la production et l’efficacité environnementale.

La fonction des CUMA évolue

Développées à l’origine pour répondre à un besoin mutualisé, pour gérer des équipements de transformation collectifs ou encore pour permettre à des groupements d’employeurs de disposer d’une main d’œuvre complémentaire sur les exploitations agricoles, la fonction des CUMA évolue aujourd’hui vers une vocation territoriale.

Le Ministère de l’Agriculture l’a bien compris ! En préparation de la prochaine réforme de la PAC, il a sollicité la Fédération Nationale des CUMA pour expérimenter des initiatives locales en agroécologie. Un appel à projet baptisé « Expérimenter avec des Collectifs Locaux une Agroécologie Territoriale » (ECLAT) a donc été diffusé en février 2019. Le dossier présenté par la CUMA Lot Environnement a été sélectionné avec 4 autres projets parmi 38 candidatures. L’objectif est d’imaginer et tester des solutions pour limiter les impacts environnementaux et la concertation territoriale est le fil conducteur des projets sélectionnés. A l’issue des trois années du programme ECLAT, un cahier des charges de mesures agro-environnementales devra être proposé par la CUMA Lot Environnement.

Valoriser les pratiques agro-écologiques

Notre engagement dans ce programme vise à véhiculer les messages qui nous animent depuis de nombreuses années : renforcer la résilience des exploitations, conforter le revenu des agriculteurs tout en limitant les impacts environnementaux et ceci avec l’adhésion des consommateurs et résidents du territoire. Notre candidature a particulièrement intéressé le comité de sélection en raison de notre capacité à tester directement dans nos magasins :

  • La rémunération des plus-values environnementales : qu’est-ce que le consommateur est prêt à payer et à quel prix ?
  • La possibilité d’investir dans des matériels innovants mis à disposition de l’ensemble des adhérents de Fermes de Figeac comme le semoir Oekosem.

Notre intégration dans le dispositif ECLAT est également un outil de communication sur les initiatives agroécologiques positives en zone d’élevage. L’ensemble des expérimentations et leurs résultats seront diffusés dans le réseau CUMA mais également sur la plateforme du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour garantir une information fondée.

440 marcheurs et bénévoles se sont retrouvés pour la randonnée de la Coop « Sur les pas des éleveurs » DIMANCHE 20 OCTOBRE. Ni la météo, ni la coupe du monde de rugby n’ont freiné les participants à cette 8ème édition qui, dès 8h, ont entamé la randonnée au départ du magasin Gamm Vert à Lacapelle vers les chemins du Ségala.

3 parcours de 24, 16 et 9 km ponctués de pauses gourmandes les ont menés de fermes en fermes à la rencontre des éleveurs de Lacapelle, en passant par Saint-Maurice-en-Quercy et Labathude. Un véritable moment de partage avec :

  • Frédéric Genot, éleveur de brebis à Rudelle,
  • EARL Francis Roussilhes, éleveur de bovins viande à Lacapelle-Marival,
  • Gaec de l’Oustal – Myriam et Denis Bousquet et Lionel Granouillac, éleveurs de vaches laitières à Saint-Maurice en Quercy,
  • Serge Nastorg, éleveur de vaches laitières à Saint-Maurice en Quercy,
  • Le Rucher de Sasmayoux – Sandric Sainte-Marie, apiculteur à Terrou,
  • Gaec La Fontaine – Éliane, Benoit et Nicolas Destruel, éleveur de vaches allaitantes et vaches laitières à Saint-Maurice en Quercy,
  • La chèvrerie d’Anglars – Sandrine Mèche, éleveuse de chèvres sur le Causse Ferrand à Anglars.

… et avec leurs familles mobilisées à cette occasion !

Un repas terroir concocté par le restaurant La Pescajoune de Juliette et la Boucherie des Éleveurs à Lacapelle-Marival a rassemblé les participants à la salle des fêtes en fin de randonnée, au gré des arrivées et du rythme de chacun.

Un grand bravo à tous les bénévoles, salariés et adhérents à la coopérative qui se mobilisent chaque année à l’occasion de cet événement privilégié pour échanger avec les participants et valoriser les pratiques agricoles sur notre territoire.

A l’automne, Fermes de Figeac accompagne ses adhérents dans le choix de leurs céréales mais aussi dans leurs méthodes d’implantation: semis, fertilisation, désherbage… Chaque étape est importante pour réussir l’implantation des céréales et garantir un bon rendement. Le choix des variétés est réalisé en fonction de la date de semis, du type de sol, des besoins en grain et en paille de chaque adhérent.

Les essais céréales

En réalisant des essais céréales en amont avec les agriculteurs volontaires, les techniciens agricoles peuvent ainsi sélectionner une gamme de céréales – blé, orge triticale – adaptée à notre territoire et mieux conseiller les adhérents à la coopérative.

  • Plusieurs variétés d’orge ont été testées cette année au GAEC Fontaine à Saint-Maurice en Quercy: cette céréale est une espèce qui se récolte plus tôt que le blé et permet d’éviter les coups de chaud de fin de saison qui brûlent les cultures. Céréale non-acydogène pour les bêtes, elle convient très bien aux rations des vaches allaitantes, vaches laitières et aux autres petits ruminants.
  • Des variétés de triticale ont aussi été testées au GAEC 3 Sites à Saint Médard Nicourby: celles sélectionnées sont de plus en plus productives et permettent d’assurer un rendement en grain et en paille pour les agriculteurs. La rusticité de cette espèce convient très bien à notre territoire.

Dans le cadre de sa Stratégie d’Achats Responsables, la coopérative Fermes de Figeac teste les variétés conventionnelles qu’elle propose à ses adhérents pour s’assurer qu’elles s’adaptent à nos sols. Une gamme BIO développée depuis 3 ans permet de répondre à toutes les pratiques agricoles de nos adhérents.

Service approvisionnement agricole:

  • Frédéric FIGEAC 06 89 45 30 00 => Figeac : 05 65 34 22 77, Felzins : 05 65 50 10 06 et Bagnac sur Célé: 05 65 34 90 44
  • Nadine LAMBRET 06 80 34 16 38 =>Figeac : 05 65 34 22 77, Felzins : 05 65 50 10 06 et Bagnac sur Célé: 05 65 34 90 44
  • Charlotte BROUSSE 06 78 95 11 64 => Lacapelle Marival : 05 65 40 82 71 et Agriculture BIO
  • Jean-Louis CASSAGNE 06 34 10 39 16 => Latronquière : 05 65 40 24 84
  • Henri CLAMAGIRAND 06 74 78 78 67 => Sousceyrac : 05 65 33 01 36

Fermes de Figeac maintient depuis plus de 30 ans une petite coopérative sur le territoire. Portée par et pour les agriculteurs, la coopérative construit une agriculture raisonnée et partagée, loin de l’adversité et des clichés.

Ses adhérents, conventionnels ou bio, travaillent en toute transparence quant à leur méthode d’élevage, de production et de culture. Ils ouvrent les portes de leurs exploitations à l’occasion d’ événements : essais techniques, visites de fermes, journée chez les producteurs, randonnée … pour partager leur passion du métier et valoriser leurs produits de qualité auprès des consommateurs d’ici et d’ailleurs.

On veut garder des paysans pour garder un territoire vivant et accueillant !

Notre territoire est constitué à 90 % de surfaces en herbe. Cela veut dire que la majorité de ces terres ne reçoit aucun traitement. Ce territoire est vivant grâce à une population agricole qui a été en capacité de se remettre en cause à chaque évolution. C’est le rôle de la coopérative de l’accompagner. Nous avons confiance en un avenir partagé. Nos activités touchent plusieurs domaines en matière d’environnement :

  • La biodiversité : le semis direct préserve la faune du sol,
  • L’érosion : l’arrêt du labour préserve les parcelles à risque,
  • La qualité de l’eau : l’utilisation de produits foliaires évite les infiltrations,
  • L’impact carbone : stockage du carbone par une couverture permanente du sol (couverts végétaux), diminution de la consommation de carburants grâce aux nouveaux itinéraires culturaux et développement des énergies renouvelables.

Fermes de Figeac concilie l’évolution des attentes sociétales et les pratiques agricoles pour favoriser un développement durable sur le territoire. Il est possible de prendre des initiatives localement ! Même si la règlementation nous est dictée, chacun peut être acteur !

Accompagner la transformation en profondeur et de manière durable l’agriculture.

La coopérative est accompagnée par un établissement public d’agro-écologie à Toulouse Auzeville. Cette expertise nous permet d’améliorer nos pratiques culturales et les conseils apportés aux agriculteurs par nos techniciens : essais de couverts végétaux, semis directs, comparaisons d’itinéraires pour diminuer les doses de traitement foliaire… Lorsque nous travaillons avec nos adhérents sur un couvert végétal ou des semis directs, nous favorisons les impacts sur la baisse des produits de synthèse. Lorsque nous travaillons en bio avec les adhérents, nous faisons progresser l’ensemble des techniques agricoles pour tous les agriculteurs. Et nous continuerons à les accompagner dans l’amélioration de leurs pratiques.

Cette démarche de progrès s’inscrit dans le temps. Nous, coopérateurs, sommes là pour accompagner cette transformation en profondeur en prenant en compte trois aspects :

  • nourrir les personnes toujours plus nombreuses et de moins en moins rurales,
  • protéger notre environnement qui est notre outil de travail,
  • permettre aux agriculteurs de vivre dignement. 

Service approvisionnement agricole:

  • Frédéric FIGEAC 06 89 45 30 00 => Figeac : 05 65 34 22 77, Felzins : 05 65 50 10 06 et Bagnac sur Célé: 05 65 34 90 44
  • Nadine LAMBRET 06 80 34 16 38 =>Figeac : 05 65 34 22 77, Felzins : 05 65 50 10 06 et Bagnac sur Célé: 05 65 34 90 44
  • Charlotte BROUSSE 06 78 95 11 64 => Lacapelle Marival : 05 65 40 82 71 et Agriculture BIO
  • Jean-Louis CASSAGNE 06 34 10 39 16 => Latronquière : 05 65 40 24 84
  • Henri CLAMAGIRAND 06 74 78 78 67 => Sousceyrac : 05 65 33 01 36

« Contribuer dans la durée, avec nos territoires, à la promotion d’une agriculture plurielle, gestionnaire du vivant, à haute valeur ajoutée, innovante et ouverte aux autres, au service de tous. »

Depuis son origine, la politique des Fermes de Figeac, coopérative d’éleveurs, s’inscrit dans le développement d’un territoire « vertueux » au service d’une agriculture familiale et de qualité qui répond aux exigences des consommateurs : production d’énergies renouvelables, magasins de proximité, autonomie fourragère des fermes, etc… Nous réalisons, avec nos adhérents volontaires, des essais pour améliorer nos pratiques et réduire nos impacts sur l’environnement et le bien-être animal (biodiversité, érosion, qualité de l’eau, stockage de carbone). Cette démarche de progrès s’inscrit dans le cadre de notre démarche RSE – Responsabilité Sociétale des Entreprises – engagée depuis plusieurs années dans l’ensemble de nos métiers.

En 2019, des essais couverts végétaux (espèces végétales implantées afin de protéger et nourrir les sols entre deux cultures) couplés à des techniques de réduction de travail du sol ont été mis en place dans le but de préserver la biodiversité, de diminuer progressivement le labour, d’augmenter la fertilité des sols, et de réduire l’emploi d’engrais chimique sur le maïs suivant.

Les tests comparatifs des produits de gestion des adventices ont pour but de trouver des solutions sans glyphosate et des programmes à faible dose (réduction de 50 à 60%) et qui ont moins d’impacts sur l’environnement, et notamment sur l’eau.  Souhaitant activement enclencher le changement, des agriculteurs mettent à disposition leurs parcelles pour tester de nouvelles pratiques, au risque d’échecs et d’impacts sur leur production et l’alimentation de leurs troupeaux. A ce titre, La coopérative s’appuie sur des partenaires publics et experts indépendants. Elle souhaite valoriser le travail des agriculteurs et informer les autres éleveurs pour une diffusion à plus grande échelle en faisant visiter les parcelles d’essais (visite ouverte à tous) et en communiquant les résultats des essais à ceux qui le souhaitent, notamment le grand public.

Conscients de l’urgence des enjeux, un grand nombre d’initiatives est mis en place. Toutefois, pour retrouver un équilibre économique, écologique et social, les changements de pratiques s’inscrivent dans un processus qui demande du temps. Fermes de Figeac est une coopérative de territoire, accessible et ouverte aux échanges et au dialogue. Venez visiter les essais et discuter de l’agriculture que nous souhaitons !

Service approvisionnement agricole:

  • Frédéric FIGEAC 06 89 45 30 00 => Figeac : 05 65 34 22 77, Felzins : 05 65 50 10 06 et Bagnac sur Célé: 05 65 34 90 44
  • Nadine LAMBRET 06 80 34 16 38 =>Figeac : 05 65 34 22 77, Felzins : 05 65 50 10 06 et Bagnac sur Célé: 05 65 34 90 44
  • Charlotte BROUSSE 06 78 95 11 64 => Lacapelle Marival : 05 65 40 82 71 et Agriculture BIO
  • Jean-Louis CASSAGNE 06 34 10 39 16 => Latronquière : 05 65 40 24 84
  • Henri CLAMAGIRAND 06 74 78 78 67 => Sousceyrac : 05 65 33 01 36