Notre assemblée Générale 2020-2021 prévue initialement le 8 décembre 2021 s’est tenue en visio mercredi 26 janvier 2022 en raison du contexte sanitaire. Adhérents, salariés et partenaires étaient au rendez-vous pour partager avec notre président Pierre Lafragette et notre directeur Guillaume Dhérissard les résultats de l’année écoulée, les perspectives du nouvel exercice et les ambitions des années à venir.

Une année 2020-2021 sous le signe de la COVID qui n’a pas impactée économiquement notre coopérative, au contraire : les magasins ont continué à séduire les consommateurs, le service agricole a continué à accompagner les adhérents dans l’évolution de leurs besoins et l’activité photovoltaïque a poursuivi sa progression.

Pierre Lafragette souligne que l’Assemblée Générale, comme d’autres évènements de la vie coopérative, sont des moments privilégiés d’échanges et de rencontre qui font défaut ces derniers mois. Des réunions par secteur seront organisées dès que le contexte sanitaire le permettra pour aller à la rencontre des agriculteurs adhérents.

Cette année, Damien Plantié éleveur caprin à Reyrevignes, Lionel Daynac, éleveur de Blondes d’Aquitaine à Camburat,  Johan Budka, éleveur de Limousines à Sousceyrac-en-Quercy rejoignent le collège agriculteurs, Caroline Marty, responsable RSE et Qualité rejoint le collège salarié.

Regards croisés et perspectives

Rapport moral de Pierre Lafragette, Président de Fermes de Figeac

« Nous voilà donc entrés dans une nouvelle période, passionnante et pleine d’enjeux. Nous vivons de nombreuses mutations climatiques, territoriales, sociétales…. Il faut continuer à inventer notre futur plutôt que de le subir. Nous pourrions être déboussolés par les forces de ce changement. Il nous semble, au contraire, qu’en renforçant notre modèle coopératif, notre lien au territoire et en restant mobiles dans nos métiers liés au vivant, nous gardons un bon cap. Nos magasins sont aujourd’hui reconnus et appréciés. Demain, en les faisant évoluer et en continuant à coopérer avec notre territoire, nous serons encore davantage acteurs d’une alimentation locale de qualité.

Notre service photovoltaïque se renforce et développe ses offres à destination des agriculteurs, des particuliers, des entreprises et des collectivités. Un nouveau projet mutualisé vient d’être lancé pour des projets supérieurs à 100kWc, d’autres sont d’ores et déjà lancés : des ombrières photovoltaïques ou encore des collaborations renforcées avec les coopératives voisines.

La méthanisation en petit collectif et en circuit court devient une nouvelle corde à notre arc. Les premières unités se lancent à Viazac et Labathude. Rapidement vont suivre Gorses et Espeyroux. Ce sont des projets très intéressants pour faire évoluer nos exploitations vers plus d’agroécologie et trouver davantage de robustesse économique, tout en renforçant la production d’énergies vertes.

Enfin, nous savons toutes et tous que notre agriculture va beaucoup évoluer ces prochaines années. Il faut être au rendez-vous pour toujours mieux accompagner les projets agricoles dans leur diversité et les mutations techniques et agronomiques. Nous renforçons le service agriculture dans ce sens et sommes en train de coconstruire, avec des partenaires publics et privés, le programme Fermes En Transitions – FET, avec l’ambition de faire de notre territoire, un territoire pilote en agroécologie en Occitanie. »

 

Le mot de notre directeur, Guillaume Dhérissard

« L’année 2020-2021 marquera les esprits. Nous avons vécu une crise épidémique sans précédent bousculant nos habitudes et nos activités. Les équipes de Fermes de Figeac ont néanmoins su s’adapter avec agilité et professionnalisme. Les résultats sont au rendez-vous, et ce dans nos trois métiers : l’approvisionnement agricole, la distribution de proximité et les énergies renouvelables. Elle a révélé également par contraste combien le travail des agriculteurs était précieux pour nos sociétés. La sécurité alimentaire, la vitalité des campagnes, l’autonomie énergétique sont revenus sur le devant de la scène et montrent combien notre secteur dit primaire est surtout un secteur premier essentiel. Fermes de Figeac y contribue à son échelle, avec rigueur et passion.

Ce fut également l’année d’un passage de témoin. Dominique Olivier après 37 années à la direction m’a passé la main. Je tiens à saluer son travail inspiré et passionné au service de notre coopérative et le remercier pour son accueil bienveillant et la qualité de sa transmission.

Fermes de Figeac a enfin changé ses statuts. Tout en gardant les principes coopératifs – un homme, une voix, non redistribution des résultats, elle a ouvert sa gouvernance pour mieux faire dialoguer les agriculteurs et ses parties prenantes. C’est un signe d’optimisme pour l’avenir car notre développement passera effectivement demain davantage encore par plus de liens et de collaborations. »

Accéder au RAPPORT d’ACTIVITÉS